EXTRA - Agence de placement & de recrutement

Comment bien se préparer à la question piège du pire défaut en entrevue

Comment bien se préparer à la question piège du pire défaut en entrevue

Combien de fois entendons-nous ceci : « Faites de vos faiblesses une force » ? Rien n’est plus vrai, surtout au moment de passer une entrevue pour un nouvel emploi. Une agence de placement ou un gestionnaire pourrait ainsi vous demander vos points à améliorer ou, pire, une raison pour laquelle NE PAS vous embaucher. Vous savez, c’est la question qui tue, celle où on perd nos mots… et nos moyens. Mieux vaut vous y préparer !

Recruteurs et gestionnaires emploient ce type de questions pièges pour l’une ou l’autre de ces deux raisons : 1. Éliminer votre candidature, 2. Vous déstabiliser et voir comment vous réagissez. Quoique certains aient compris l’inutilité de ce type de colles, puisqu’elles ne départagent pas les bons employés des mauvais, elles restent d’actualité. Leur seul objectif : favoriser les bons « candidats ». Alors, usez d’imagination pour être ce candidat tant recherché ! Voyez comment.

La question piège du pire défaut vient de tomber, prenez un moment pour y réfléchir avant de transmettre une réponse que vous voudrez sentie et posée. Rappelez-vous que « la parole est d’argent, le silence est d’or ». Restez authentique, que votre nature soit drôle et audacieuse, ou plutôt vulnérable et touchante. Cela veut aussi dire de ne pas chercher à donner la réponse attendue, mais bien celle qui se rapporte à vous, à votre réalité.

Il y a quatre façons de vous sortir d’une question piège :

  1. Retournez la question à votre avantage: votre réponse pourrait ainsi parler d’engagement, de passion ou d’esprit d’équipe.
  2. Ne vous y attardez pas: une réponse courte et sans appel devrait mettre fin à la question et vous permettre de passer à la suivante.
  3. Jouez cartes sur table: misez le tout pour le tout en dévoilant votre profondeur humaine.
  4. Prouvez, par des exemples, les leçons et améliorations que vous avez tirées dudit défaut: démontrez votre capacité d’apprentissage et la connaissance de vous-même que vos moins bons coups vous ont apportée.

Ainsi, l’impatience peut mettre en lumière votre côté perfectionniste ou passionné, vous pouvez être cette personne qui stimulera l’équipe, qui l’incitera à surpasser ses limites. La curiosité, ce vilain défaut, peut être gagnante lorsqu’employée pour s’informer, poser les bonnes questions, développer un projet, des relations. Et que dire de la timidité ? Démontrez qu’elle ne vous a pas empêché d’être entendu dans une situation donnée, au contraire, votre opinion a été considérée grâce à une prise de position assumée, quoique discrète. À vous de jouer !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Webit Interactive

Stratégie numérique
Webit Interactive