EXTRA - Agence de placement & de recrutement

Dossier : le harcèlement psychologique (2e partie)

La première partie de notre dossier sur le harcèlement psychologique au travail portait principalement sur la définition même du harcèlement. Abordons maintenant l’aspect quotidien. Que le harcèlement provienne d’un patron, d’un collègue ou même d’un client, vous devez réagir.

Et pour réagir adéquatement, ces quelques informations pourront s’avérer très utiles.

Quelles sont les obligations de l’employeur?

Tout d’abord, il est de la responsabilité de l’employeur de fournir à ses employés un environnement de travail exempt de toute forme de harcèlement (psychologique, physique, sexuel, etc.). Il doit également prévenir ces situations avec des moyens dits raisonnables, et y mettre fin si elles surviennent malgré tout. Il ne doit pas hésiter à prendre les mesures appropriées et à appliquer les sanctions nécessaires.

Ensuite, les méthodes de gestion de l’employeur doivent avoir pour but de prévenir ou de contrer les situations de harcèlement psychologiques. Il doit instaurer des méthodes permettant de traiter de façon objective et rapide toute situation pouvant survenir, et celles-ci doivent être connues des cadres ainsi que des employés.

De plus, au sein de ses mesures préventives, l’employeur doit tenir compte du fait que le responsable du harcèlement peut se trouver à l’extérieur de son entreprise; en effet, ce peut être un client, un fournisseur, un visiteur, entre autres. Le code de l’employé doit stipuler clairement qu’aucun employé n’est en droit de harceler leurs collègues, clients, supérieurs ou toutes autres personnes avec lesquelles il doit entretenir un lien professionnel.

Dans le cas d’une petite entreprise, il est du devoir de l’employeur d’informer ses salariés qu’il s’engage à prévenir toute situation de harcèlement psychologique au travail, et d’y remédier le cas échéant. Cet engagement peut se faire par écrit et distribué à l’embauche, avec le bulletin de paie ou affiché sur le babillard de l’entreprise, par exemple.

Que faire si je vis une situation de harcèlement psychologique au travail?

Si malheureusement vous vivez une situation de harcèlement psychologique dans votre milieu de travail, mieux vaut agir le plus rapidement possible. La Commission des normes du travail vous invite à recourir, si possible, aux personnes-ressources de votre entreprise, et de vous référer au code de conduite instauré au sein de l’organisation.

Si toutefois votre situation ne peut être réglée à l’interne, un recours peut être effectué auprès de la Commission des normes du travail. Il est important de noter que toute plainte doit être déposée à l’intérieur des 90 jours après la dernière manifestation. Il est possible que l’on vous demande des preuves écrites, des témoins, ou autres indices pouvant aider dans votre dossier.

Les situations de harcèlement au travail son malheureusement plus nombreuses qu’on le croit, la raison principale étant que la plupart d’entre elles ne sont pas déclarées. L’important, c’est de savoir que bien des recours sont à votre portée. Briser ce tabou sera d’une grande aide pour nos générations futures.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
blogue recrutement, blogue ressources humaines, harcelement psychologique, ressources humaines

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Webit Interactive

Stratégie numérique
Webit Interactive