EXTRA - Agence de placement & de recrutement
4 trucs pour réussir l’intégration à sa nouvelle équipe de travail

Lorsque l’on débute un nouvel emploi, l’intégration à sa nouvelle équipe et à son nouveau milieu de travail est primordiale pour assurer son succès et celui de l’entreprise à long terme. Voici quelques trucs pour mettre toutes les chances de votre côté et faire bonne impression auprès de votre nouvelle équipe.

1. Déposer ses pions progressivement

Lorsque l’on intègre un nouvel emploi, il faut savoir s’imposer, mais graduellement. Il faut accepter le fait que l’on commence dans une nouvelle entreprise et donc que l’on a des choses à apprendre, et ce, même si on est diplômé et l’on possède 10 ans d’expérience dans son domaine.

Avant tout, il faut faire preuve de respect des autres et d’ouverture envers ses collègues afin de ne pas brusquer les choses et de chambouler l’ordre établi. Ainsi, les attitudes du style Ti-Joe connaissant sont à proscrire. Vous aurez amplement la chance de démontrer vos compétences et votre savoir-faire éventuellement ; rien ne sert de vouloir en mettre plein les yeux à vos collègues en commençant. Cela produira l’effet contraire recherché, c’est-à-dire les exaspérera plutôt que de les impressionner. Après tout, ce n’est pas une compétition, mais un travail d’équipe.

2. Faire preuve de bonne volonté

Faire preuve de bonne volonté est toujours une attitude payante en milieu de travail. Plus vous ferez preuve d’ouverture et d’humilité, plus vous gagnerez des points aux yeux de vos collègues. Ceux-ci seront plus enclins à vouloir vous montrer de nouvelles choses et répondre à vos questions si vous en avez.

Vous devez également démontrer un réel désir de vouloir intégrer l’équipe et de faire progresser l’entreprise dans la bonne voie. Encore une fois, il faut comprendre et accepter que vous êtes nouveau au sein de l’organisation et qu’il y a des choses qui ne fonctionnent pas de la même manière qu’à votre ancien travail. De grâce, évitez de comparer les façons de faire de votre nouvel employeur à votre ancien ; cela exaspérera vos collègues et votre patron.

3. Être paré à toutes les éventualités

Pour ne pas avoir de mauvaises surprises ou être déçu, soyez préparé à tous les scénarios possibles. En d’autres termes, n’ayez pas d’attente ; de cette manière, vous ne serez pas déçu. Faites preuve d’une grande adaptabilité de manière à pouvoir vous ajuster à toutes les situations et mises en contexte, y compris celle où vous ne vous plairiez pas autant que vous l’auriez souhaité dans votre nouvel environnement de travail.

4. S’assurer de rencontrer les exigences avant le temps

Plutôt que d’attendre après votre période de probation pour valider les attentes de votre employeur, prenez de l’avance pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie. Ainsi, environ un mois et demi après votre embauche, prévoyez une rencontre avec votre patron ou superviseur pour lui demander s’il est satisfait de votre travail ou s’il y a place à l’amélioration. Cela démontrera non seulement votre bon vouloir, mais vous donnera également la chance de corriger le tir avant qu’il ne soit trop tard.

Adaptabilité, Équipe de travail, Intégration, Nouvel emploi, Ouverture d'esprit, Respect

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Webit Interactive

Stratégie numérique
Webit Interactive