portesouvertes_1200x1200

Le CV : 10 erreurs à ne pas commettre

En latin, l’expression curriculum vitae signifie « parcours de vie ». En plus d’être une reproduction de votre parcours professionnel, il est en quelque sorte votre carte de visite. Permettant de faire valoir vos talents et de vous présenter sous votre meilleur jour, il est votre passeport pour l’entrevue d’embauche.

Certaines erreurs, même minimes, peuvent compromettre votre démarche. Voici 10 erreurs à éviter lors de la rédaction de votre CV :

Erreurs d’orthographe ou de frappe. Il s’agit de la base d’un CV bien rédigé. Une coquille ou une faute de français peuvent être perçues comme un manque de minutie ou de rigueur. Ceci pourrait même éliminer votre candidature sur le champ.

Abréviations et termes trop précis. Pensez que votre CV pourrait d’abord être lu par un responsable des ressources humaines, ne connaissant peut-être pas tous les termes spécifiques à votre domaine. Un langage trop technique, le jargon professionnel ainsi que les sigles et abréviations doivent donc être évités. Il est important d’adapter votre vocabulaire à tout type de lecteur.

Utilisation d’articles et de pronoms. Évitez de parler au « je » et d’ajouter des articles superflus. Puisque votre CV doit être concis et écrit dans un style télégraphique, des phrases plus courtes peuvent être utilisées. Exemple : « J’ai développé un nouveau produit » pourrait se lire comme suit : « Développé nouveau produit ».

Un CV trop court ou trop long. Voici un exemple parfait de l’utilisation de l’expression familière : « trop, c’est comme pas assez ». Entasser toutes vos expériences sur une seule page augmente vos chances d’omettre des détails importants pouvant faire la différence. En contrepartie, énumérer sur plusieurs pages des informations redondantes risque d’ennuyer le lecteur. Afin de vous aider, demandez-vous si l’information que vous désirez transmettre est susceptible d’attirer l’attention du recruteur.

Une description trop détaillée de vos tâches. Il n’est pas nécessaire de décrire les tâches relatives à chacun de vos emplois dans tous leurs détails. En plus de rendre votre CV ennuyant, vous utilisez l’espace de façon inefficace. Concentrez-vous plutôt sur vos réalisations, sur vos bons coups, sur les points qui font votre différence. Si vous avez remporté un prix ou une reconnaissance quelconque, c’est le bon moment pour le mentionner.

Des renseignements trop personnels et non pertinents. Votre date de naissance, votre poids ou votre numéro d’assurance sociale ne devraient pas apparaître sur votre curriculum vitae. Bon nombre de gens indiquent des loisirs tels que la lecture, les sports ou les voyages; ces informations ne devraient faire partie de votre CV que si elles ont un lien avec votre objectif de carrière.

Vos faiblesses. Puisque votre CV est votre outil de vente et, en quelque sorte, votre passeport pour l’entrevue, misez d’abord et avant tout sur vos qualités. N’oubliez pas que les recruteurs sont à la recherche des meilleurs collaborateurs, ceux en qui ils auront confiance. Laissez-vous plutôt la chance d’en discuter lors de l’entrevue.

Raisons pour lesquelles vous avez quitté vos emplois antérieurs. Bien qu’il soit fort à parier que la question sera abordée en entrevue, une justification immédiate pourrait semer des doutes chez l’employeur.

Références fournies sur demande. De nos jours, les références professionnelles sont presque indispensables à l’embauche. Les employeurs savent que vous les avez, et ceci ne fait que gaspiller l’espace. Apportez-les plutôt pour la rencontre.

De mauvaises coordonnées. En plus de poser un défi supplémentaire pour vous joindre s’il y a un intérêt, des coordonnées n’ayant pas été mises à jour ou erronées traduisent un manque de minutie. Il serait malheureux de manquer votre chance en raison d’une erreur d’inattention.

N’oubliez pas, votre CV est votre seule chance de faire bonne impression. Prenez quelques minutes supplémentaires pour vous relire et n’hésitez pas à demander l’aide d’un ami; votre carrière pourrait en dépendre!